Partagez | 
 

 Une petite bière pour la route [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar



Masculin
Date d'inscription : 21/05/2015
Messages : 56
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 200

MessageSujet: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Sam 23 Mai - 1:11



Quelques jours à peine que l'annonce était tombée : j'allais passer le reste de ma vie - qui s'annonçait déjà bien courte - dans un jeu vidéo entouré de puceaux boutonneux. Ces mêmes types que j'écrasais comme des mouches dans le monde réel allaient, dans ce nouveau monde injuste, pouvoir me démonter la gueule avec leur science de no-life.

Putain...

Alors que j'errais dans les rues de la capitale, je réalisais à quel point les choses de ce monde étaient étranges. De nombreux joueurs étaient déjà morts. Vraiment morts. D'autres, pourtant, commençaient déjà à vivre une vie presque normale, et se mêlaient aux êtres virtuels. Je n'y comprenais pas grand chose. Comment faisaient ils pour être aussi calmes ?

Je me dirigeais vers ce qu'ils avaient appelé le quartier des Cosaques, qu'on m'avait décrit comme vivant, et parfait pour se mettre une mine.

Je suis aussitôt exaucé par une auberge, dans laquelle j'allais pouvoir dépenser de la monnaie virtuelle. Peut être que mon rôle, dans ce monde de merde, serait de jouer l'ivrogne du village ? Un poivrot, inutile, dispensable. Peut être que les autres pourront finir le jeu pour moi, et que je pourrais passer mon existence branché et nourrit depuis la prison ? Peut être que Reznov viendrait me tuer dans mon lit en profitant de mon inconscience ? Tout était possible. Je divaguais. L'auberge était là.

J'en ouvre la porte, qui craquelle, pèse. Tout semble tellement vrai : comment avaient ils pu penser à tout ca ?

Dans l'auberge, je distingue rapidement les vrais joueurs des ordinateurs.

Je m'installe a une table, et attends qu'on me serve. En silence. Au bout de cinq minutes, personne n'est venu me servir. Je fais signe, mais le serveur m'ignore complètement et parle toujours de la même manière avec le même type.

"Tu vas attendre longtemps si tu ne commande pas à boire."


Qu... Quoi ?


Un mec balaise, plutôt grand, et accompagné d'une jolie blonde se pose à côté de moi.

"Ah, désolé. Je suis Dragunov. Elle c'est Krysta. T'as vraiment l'air d'un noob, t'as rien à foutre ici, ca s'voit du premier coup d'oeil ! Hahaha ! C'est ton premier VR ?"

Il m'irrite, il m'énerve. Mais je manque tellement d'informations que toute aide est la bienvenue.

Un Noob ? Ouais, c'est mon premier jeu en ligne.  J'connais pas grand chose. Je jouais pas trop aux jeux vidéos. En fait... j'y connais rien.
Je suis Le... euh, Crimson.


Ses doigts s'agitent dans l'air, et il fait apparaître un drôle d'écran.

"Regarde, tu peux faire apparaitre ta thune sur l'écran, là. Par contre, tu peux toujours rêver pour trouver un alcool assez fort pour te démonter. Ici, ca aura le goût, mais pas les effets."

J'essaie à mon tour.  Ça brille, ça bouge. Cool.

J'ai 100 pièces. C'est bien ?
Comment j'peux acheter une bière ?


"Ah ! Ça coûte rien, regarde. Si tu m'en prends une, je t'apprends l'essentiel qu'il y a a savoir pour survivre. Ca te vas ?"

Pourquoi tu ferais ça ?
On se connait même pas...


"T'as une bonne tête ! Et tu sais, je crois qu'il faut se serrer les coudes. On est tous dans la même galère. Si c'était un monde sans règle et sans loi, d'accord pour le chacun pour soi. Mais ici bro', on doit se soutenir. Y'a que comme ça qu'on pourra sortir de ce jeu. Et tu sais, moi, j'ai une fille."

Il commence à me raconter sa vie. Un truc à la fois pathétique, mais aussi touchant, sympathique. Je lui paye sa bière, et il me parle de trucs absurdes.

Farm
Pex Noob
Mob Pull
Aggro Afk
MMO AOE
Build DPS

Tout les termes s'enchainent comme une formule magique, du name droping comme certains abrutis en font à Moscou, dans les quartiers huppés.

Dans tous les cas, la discussion dure quatre heures. On finit par s'épuiser sur la table, alors que les PNJ, mot que je connaissais désormais, continuent à s'affairer avec exactement les mêmes gestes, les mêmes mimiques, la même énergie. Enfin. C'était le moment parfait, qui opposait réel et virtuel. Notre fatigue semblait nous redonner, l'espace d'un instant, notre part d'humanité.

Je n'étais pas une machine. J'étais vivant. J'allais le rester !



Pv : 100/100
Crimson






Récap des Actions:
 



Dernière édition par Crimson Ash le Dim 24 Mai - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Masculin
Date d'inscription : 22/05/2015
Messages : 144
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Sam 23 Mai - 20:39


Le monde avait changé, et ce seulement au bout de quelques jours. L'annonce du Maître du Jeu avait fait tout basculer. Lui-même n'avait pas assisté à la cohue, profitant du chaos ambiant pour partir tuer des monstres en paix, pendant que les autres joueurs étaient trop occupés à pleurer sur leur sort. Mais là... Il ne s'était passé que quelques jours, et on avait l'impression que la majorité des joueurs s'était fait à ce piège. Etait-ce un refus de voir la vérité en face ? Peut-être. En tout cas, peu avait mit ne serait-ce qu'un pied en dehors de la ville, certainement par peur de la mort. Lui-même avait du être l'un des premiers à le faire. Dáinsleif sourit. Alors c'était ainsi. Il leur faudrait certainement encore un peu plus de temps afin de se bouger.

En tout cas, pour le moment, il était retourné dans le Quartier des Cosaques, et se tenait maintenant à l'endroit précis où il était lors de l'annonce du Maître du Jeu. En y réfléchissant bien, sa réaction avait été assez bizarre. En réalité, ce n'était qu'un moyen pour lui de prouver la véracité des propos qu'on lui avait lancé. Et au vu de la douleur qu'il avait ressenti, de la fatigue qui s'était emparé de lui, il ne doutait plus un seul instant de tout ce qui lui avait été dit. Intérieurement, il rigolait. Finir le contenu, hein ? Et bien, pourquoi pas ? Mais pour l'instant, il allait plutôt... S'amuser à sa manière. Premier point, devenir plus fort afin de survivre. Développer ses compétences et son équipement.

Finalement, ça n'allait pas être le premier point. Sa gorge était sèche et une sensation de faim l'envahissait alors qu'il continuait de fixer d'un air hagard le ciel. Bien, il allait devoir trouver une auberge, ça n'allait pas être très compliqué. Le coin en était rempli. Il pointa sa main vers les différents bâtiments, voyant leurs différentes spécificités. Ce menu était quand même bien pratique, il suffisait de pointer quelqu'un de la main pour voir si c'était un joueur ou un pnj, ou si c'était un bâtiment on avait des informations relatives à ce qu'il y avait dedans. Finalement, il trouva une auberge assez bon prix, dans laquelle il pénétra joyeusement. Il n'allait pas non plus dépenser tout son argent.

Dáinsleif resta quelques secondes à l'entrée, tirant un peu plus ses gants noirs sur ses mains. Lui-même coupait significativement avec l'endroit par rapport à son uniforme style militaire, noir et propre, ainsi que sa casquette. Néanmoins, il s'en moquait. Bien évidemment, ça le caractérisait directement comme un joueur, de même que la couleur de ses cheveux, mais il ne cherchait pas à paraître le contraire. Il balaya la salle d'un regard, et repéra une table vide qui se trouvait derrière celle où deux hommes et une femme discutaient. L'un semblait plus écouter qu'autre chose, il avait une coupe iroquoise rouge qui ressortait vivement. L'autre était quelqu'un de baraqué, et parlait sans cesse. Quand il passait à côté d'eux, il semblait expliquer les mécanismes du jeu.

En tout cas, Dáinsleif s'assit derrière eux et commanda à manger et à boire. De l'eau avec une soupe et du pain. Rien ne servait dans ce monde de prendre autre chose que ça, seul le goût était en plus et dans les auberges, ça n'était pas forcément très bon. Autant ne pas dépenser plus que nécessaire. Il consomma donc tranquillement son repas, tout en écoutant les bruits ambiants. Une fois le repas terminé, il ouvrit son menu, ainsi que plusieurs autres fenêtres. Si il se souvenait bien, tout le monde pouvait les voir, mais seul lui pouvait les manipuler. Pourquoi pas.

Enfin bref, les autres fenêtres affichaient des fiches descriptifs des monstres qu'il avait affrontés. Il les avait lui-même réalisées. Points de vies, caractéristiques, emplacements, objets qu'ils lâchaient. Tout ce qu'il fallait savoir. Dáinsleif les analysait, essayant de les compléter encore du mieux qu'il le pouvait. Dans ce nouveau monde, l'information sur les monstres pourraient valoir énormément d'argent. Il fallait qu'il collecte plus de données... En même temps, il parlait pour lui-même, à voix basse.


"Les squelettes ne sont pas des monstres très forts, même par groupe de deux une fois que l'on connait leurs mouvements c'est facilement gérable. Après, ils tapent fort, il ne faut pas se laisser déconcentrer par la douleur et la surprise de voir autant de pv s'envoler. Néanmoins, ils ne lâchent pas d'items propices à la création des premiers équipements. Il va falloir que je continue d'explorer la Fin de Sjorn...

[HRP]Je pense finir mon post ici, parce que je savais pas comment lancer une discussion avec ton personnage :/ Mais si ça te gène pour continuer, je vais trouver quelque chose hein, préviens-moi juste xD[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Masculin
Date d'inscription : 21/05/2015
Messages : 56
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 200

MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Sam 23 Mai - 23:56



En Russie, tous mes potes se foutent de ma gueule : je peux taper 10 grammes de coke et 5 grammes d'ecstasy sans rien ressentir, mais deux bières me mettent déjà la tête à l'envers. Pour faire simple, je tiens pas l'alcool, mais suis peu sensible à tout le reste. Une malédiction. Ça aurais pu être pire. Mais j'ai tendance à souvent mettre à l'épreuve cette non résistance, menant souvent à des situations peu appréciables pour mon étiquette et image sociale.

Alors que Dragunov me détaillait les principes de l'évolution d'un personnage dans un MMORPG, un type assez louche débarqua dans la taverne et pris place derrière nous. Ouvrant son menu, il naviguait entre plusieurs fenêtre que je ne pouvais voir clairement de là où je me trouvais. Pourtant, mon cerveau dans un état second s'arrêta sur son apparence, en fort contraste avec les looks de ceux qui m'entouraient.

Je l'interrompt, et m'adresse au nouveau venu.

Oh, hey attend.
Hey ! Kinky boy !
C'est quoi ces gants, tu fais un cosplay Nazi ?!


Dragunov riait à gorge déployée, notant que mon teint s'était empourpré, déjà vite atteint par l'éthanol.

"Hahaha !! Ne fais pas attention à lui ! Apparemment, mon товарищ ne tiens pas trop l'alcool !"

Je fais la tronche. La jolie nana rigole, je switch ma moue pour un regard de braise, qui doit probablement être bien moins efficace que je l'imaginais. En riant,  Dragunov passe son bras derrière ma nuque en tapotant mon crâne, alors que je me laisse faire, l'esprit concentré sur les informations affichées sur l'écran de l'inconnu.

Da ladna...
Bon, et tu mattes quoi ? Des squelettes ? Y'a des squelettes ici ?


J'allume un nouveau cigare, en le fixant d'un regard interrogatif. Il avait l'air d'en connaitre un rayon sur le jeu. Mais vu son style vestimentaire et son air de méchant de service, je m'attendais à assister à la classique réponse du geek frustrant, qui ne prendrait même pas le temps de me dépanner.

Mais de toute facon, mon pote Dragunov ferait l'affaire. D'ici demain, j'en saurais bien assez pour faire ma première sortie, et livrer mes premiers combats...



Pv : 100/100
Crimson






Récap des Actions:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Masculin
Date d'inscription : 22/05/2015
Messages : 144
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Dim 24 Mai - 0:32


L'homme derrière lui l'interpelle. "Kinky boy", et puis quoi encore... Néanmoins, cela amusa Dáinsleif. En voilà au moins un qui ne se laissait pas abattre par ce monde, et ça avait de quoi lui faire plaisir. Il se retourna donc vers lui, délaissant son activité pour le moment. Entre temps, son ami s'était mis à rire à pleins poumons, expliquant que son ami était alcoolisé, ce qui se voyait dès le premier coup d'oeil.

"Hahaha, non, mais ça aurait pu maintenant que j'y pense ! A la base, ce devait juste être un moyen de me repérer avec mes amis, notre "uniforme de guilde", mais ils ne pouvaient pas se connecter le jour du lancement du jeu. Une chance pour eux."

En tout cas, celui à qui il venait de répondre semblait observer ses fenêtres ouvertes. Ainsi, il s'intéressait au monde l'entourant. En même temps, si de base il ne connaissait rien, c'était normal qu'il se démerde pour essayer d'en découvrir un peu plus. D'ailleurs, il lui demanda ce que c'était, avant de s'allumer un cigare et de le fixer droit dans les yeux. Des prunelles oranges, flamboyantes. Ce regard fit courir un frisson dans le dos de Dáinsleif. Finalement, il allait peut-être se méfier un peu de lui, au moins un minimum, quand bien même il avait l'air sympa.

"Oui, des squelettes, en effet. Le premier jour, je suis sorti de la ville pour voir les alentours, et j'en ai affronté quelques uns. Depuis, j'ai rassemblé dans ces fiches les informations que j'ai récoltées. Ce sont des monstres de base il semblerait, vu que j'ai réussi à les vaincre. Néanmoins, leurs coups sont violents, même si ils ne sont pas très rapides. Je me suis dit qu'il était préférable d'en savoir un maximum et de redoubler de prudence, vu que la mort est définitive."

Dáinsleif avait prononcé ces derniers mots le plus naturellement du monde, en soutenant le regard de son interlocuteur et en souriant gentiment. Qu'est-ce que cela lui coûtait de partager ce qu'il avait appris ? Rien du tout, autant éviter à quelqu'un de mourir.

"Oh, j'en oubliais les civilités. Je suis Dáinsleif, enchanté", dit-il dans une exclamation de surprise et tout en tendant la main vers Crimson Ash.

"Et vous êtes ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Masculin
Date d'inscription : 21/05/2015
Messages : 56
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 200

MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Dim 24 Mai - 1:18



Hé bien... Que de surprises en ce monde improbable. Le mec était tout à fait normal. Un peu coincé du cul, mais plutôt sympa.

Alors qu'il me racontait son histoire, je pensais à tous ceux qui s'étaient connectés, comme moi, pour un tout petit moment. D'autres qui attendaient le jeu avec impatience en faisant des queues interminables pour être les premiers connectés. Et enfin, le pire, ceux qui avaient des proches dépendants d'eux, chez eux. T'es une mère de famille, avec un bébé, seule chez toi. Tu te connectes. T'es piégée. Le temps qu'on se rende compte que tu étais connectée au jeu... Blin... J'avais la chance d'être connecté depuis un centre pénitencier, où le gouvernement de la mère Russie prendrait soin de moi. Mais les autres...

Cette pensée me traverse l'esprit pendant une fraction de seconde, où mes synapses foudroient l'euphorie de l'alcool pour me plonger dans une forme de spleen.

J'allume mon cigare. Il me cause de squelettes. C'était donc vrai. Nous n'allions pas affronter des petites boules rebondissantes et des petits lapins roses, mais des bêtes monstrueuses. L'ambiance du jeu était bien plus sombre que celle que j'avais imaginé, en choisissant le jeu parmi ceux proposé avant ma connexion...

Oh... J'suis Leonid.. Put**n non. Excuse moi. Je suis Crimson. Ash. C'est marqué sur mon pseudo là non ? 'Fin j'sais pas, tu sais.
T'as l'air cool.


Alors qu'il me tendait la main, je me saisi de ma choppe de bière avant de m'installer entre mes nouveaux amis et ce Dáinsleif. Et d'ailleurs, c'était quoi ce nom ? Surement un joueur Norvégien.

Et tu les a buté tout seul, ces squelettes ?


Est ce que tuer des squelettes était si dur ? J'en sais rien. J'aimais faire des compliments déguisés, être gentil. C'était un bon moyen de se faire des amis, surtout à un moment où j'en ai cruellement besoin. Je pourrais bâtir un business plus tard. Repérer ce qui fait l'offre, la demande, et bâtir mon univers sur ces valeurs.

En attendant, j'allais me trouver des partenaires, coéquipiers, voir plus beau, des alliés.

Et... Vu que t'as l'air d'être le mec qui sait tout, tu sais comment on peut finir le jeu ?




Pv : 100/100
Crimson






Récap des Actions:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Masculin
Date d'inscription : 22/05/2015
Messages : 144
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Dim 24 Mai - 17:03



Pendant qu'il parlait, Dáinsleif pensait à autre chose. Qu'allait-il arriver à son véritable corps ? Vu qu'il était encore en vie au bout de plusieurs jours, il n'était pas mort de déshydratation ou de faim, ce qui voulait dire que l'on s'occupait de lui. Son colocataire avait du le trouver et appeler les urgences. De plus, le MJ avait du relayé les informations concernant les joueurs de son monde, afin que l'on puisse y jouer tranquillement et que ça ne dure pas seulement trois jours. Dans tous les cas, il n'avait pas à s'en soucier.

Sinon, le joueur en face de lui se présenta. D'abord sous son véritable nom, Leonid puis sous son pseudo, à savoir Crimson Ash. Généralement, le choix de celui-ci voulait dire de nombreuses choses sur la personne se cachant derrière. Littéralement, le sien voulait dire "Cendre cramoisie", on pouvait donc supposer qu'il aimait ce qui brûlait. Bon, en même temps, ça n'était pas difficile de deviner ça quand on le voyait fumer son cigare. Bordel, il se l'était procuré où ?! Sérieux, la débrouillardise de certains joueurs est tout bonnement étonnante...


"Sympa le pseudo ! Et non, j'peux pas le voir, à moins que l'on ne soit dans le même groupe. Première fois que j'vois ça."

Puis une autre question. Il demanda si Dáinsleif les avait solotés. Bien entendu, quelle question. Il tournait ça de telle façon que c'était un exploit, mais il n'allait pas se laisser prendre à ce jeu. Il connaissait son niveau actuel, et tuer deux squelettes en un contre un, ça n'était rien du tout. Il n'avait pris aucun risque, il n'était pas fou au point de vouloir mourir.

"Ouai, j'les ai buter seul, mais c'est pas compliqué. Surtout que tu les prends un par un, y a vraiment pas de quoi se vanter", dit-il sur un ton léger, tout en souriant

Ouai, d'ailleurs il allait devoir retourner dehors. Il lui fallait trouver des informations sur les autres monstres, plus acquérir des compos pour se faire un meilleur stuff. 100pv ne lui permettait pas d'encaisser des coups, ce qui rendait les combats très éprouvants et sans merci. Ca le forçait à prendre une trop grande marge de prudence, et les affrontements s'éternisaient, ce qui réduisait la qualité de son farm. Ha ! Et voilà qu'il pensait déjà en ces termes. Mais quel taré...

Ash le tira de ses pensées de nouveau, lui demandant encore des informations. Sa question fit éclater de rire Dáinsleif, qui eut du mal à s'arrêter et le forçant à reprendre son souffle quelques secondes avant de lui répondre. Les autres joueurs s'étaient retournés pour voir ce qui se passait, mais maintenant la plupart s'était désintéressée d'eux, pensant certainement qu'il ne valait mieux pas côtoyer quelqu'un pour qui la situation actuelle avait l'air d'une simple blague.


"Olah, excuse-moi, mais j'ai pas pu m'en empêcher. Tu sais, j'ai commencé en même temps que toi, donc j'en sais à peine plus. J'avais juste regardé quelques infos sur internet, donc j'peux te dire que les zones alentours, en tout cas là où il y a les monstres, sont peuplées de mort-vivants. Après, quand à savoir comment finir le contenu du jeu... Encore faudrait-il que l'on sache ce que c'est ! Mais bon, on peut supposer que ça va être de terminer des donjons et de battre des boss, ou bien d'explorer le monde. Franchement, j'en sais rien, et ça me fait chier. J'ai pas envie de rester coincé là."

A ces mots, il frappa du poing la table, son regard montrant sa colère. Ouai, même si il aimait bien la situation, ce qu'il ne supportait pas c'est qu'on ne leur avait pas laissé le choix. Il n'était pas seul dans cette galère, et ça c'était dégueulasse. Et il allait certainement y avoir les mêmes comportements que dans SAO. Ca n'allait pas être simple de survivre finalement, la plus grande menace restant les joueurs.

"J'vais te donner un conseil. C'est très bien de vouloir finir le contenu, mais il faut se méfier des autres joueurs. J'avais des amis qui étaient dans le jeu Sword Art Online, ils ont vécu la même situation. Là-bas, il y en eut certains qui tuaient, comme ça, pour le plaisir. Donc faut faire gaffe si on veut vivre.", lança-t'il en regardant plus que sérieusement Ash directement dans les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Masculin
Date d'inscription : 21/05/2015
Messages : 56
Xp Dispo : 0
Points de Vie : 200

MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   Dim 24 Mai - 21:40



Alors que mon nouveau pote me parlait de ses exploits, mes yeux brillaient comme un enfant devant un héros. Waouh. Il démontait. Il parlait de boss, de sa volonté de finir le jeu, tout ça. La classe. Le mec avait un but, et savait comment arriver à ses fins.

Puis... il me mis en garde. Me "mis en garde", plutôt, car son regard insistant me fit péter un câble. Il me menaçait ? Moi ? Okay, comme toujours, je commence calmement. J'essaie de souffler. C'est l'alcool qui parle. Je devais mesurer si ma compréhension de la situation est claire. Si je n'allais pas, une fois de plus, tuer sur un malentendu.

Basculant vers l'arrière de ma chaise, je m'adresse à XxDragunovxX, à voix basse. Mes yeux sont enflammés. Je parle pourtant calmement pour ne rien laisser paraître, posément, avec un sourire carnassier :

Ei ei Dragunov...
ili etot mal'chik dukh ugrozhat' mne?...


"O net! Uspokoytes', eto pravda, chto yest' takiye lyudi, kak , chto ..."

Dragunov affiche un air embarrassé. Il est gêné, parle en se frottant le haut du crâne et en me tapotant ensuite le dos, comme pour me calmer et me soulager. Merde, derrière son tas de muscle, c'est une tapette : même pas cap' de rentrer dans le tas et de chercher l'embrouille ! Mais il avait raison. Allez, il venait d'acquérir le titre de gros tas de muscle sage.

Des tueurs de joueur, donc ? On aura tout vu. Je me remet face à mon nouvel ami nordique, et lui donne un gentil sourire en échange de cet aparté de psychopathe, qu'il n'aura probablement pas retenu :

Oh oh désolé !
Euh, ouais, c'est ... prévisible.

Si on laisse à des gens la possibilité de changer les choses, de devenir plus fort simplement en tapant du pixel... Ça donne un pouvoir enivrant.

Pas si différent du monde réel, tu sais. La seule différence, c'est que les flingues sont plus accessibles. Tout est plus facile... Presser sur une gâchette, c'est comme cliquer sur le bouton d'une souris.


Je deviens pensif. En même temps, comment leur en vouloir de se démonter la gueule entre eux ? Les humains ne rentraient pas dans les jeux en mettant dehors leurs vices comme on retire ses chaussures. Mais quel intérêt de tuer dans cette situation précise ? Il fallait sortir du jeu ensemble, non ?

Mais en fait, c'était un putain de cercle vicelard, ou un truc du genre : le monde virtuel, où les gens se tuent de façon insensée, c'était comme le monde réel, où on se tue pour moins de raisons encore, alors qu'on pourrait tous vivre ensemble. Un truc comme ça.

Mindblowing.

J'avais l'impression d'avoir pris un gros trip de Salvia et de DMT en même temps.

Mais je crois que toi et moi, on veut la même chose. On veut se sortir d'ici.
Si tu as envie de former une team, un jour, dis moi. J'pense qu'il faut qu'on se réunisse, qu'on s'entraide, et qu'on découvre le contenu tous ensemble... Ça serait cool.


Je ne sais pas comment, mais j'arrivais à parler avec une totale confiance en moi, du sérieux, du charisme, de la classe. Comme un mec bourré, quoi.
Ma tête tournait toujours, mais je pouvais encore être lucide, et restait conscient du moindre de mes mots. Il restait encore à définir le "comment" il allait m'être possible de réunir des alliés. Mais mon objectif se dessinait plus que jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une petite bière pour la route [Ouvert]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite bière pour la route [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance :: Les Terres Perdues :: Javikhölm :: Le Quartier des Cosaques-