Partagez | 
 

 Les faiblesses de la chair.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 11:52





-Samouraï ?

Dans les rues que j'arpente à la recherche d'un endroit ou je pourrais loger à l’œil, je suis soudain hélé par une voix depuis une fenêtre entrouverte.

-Approchez. Puis je vous offrir un verre et une place à ma table ?


Exactement l'opportunité que j'attendais dans ce genre de zones. Sur un signe de tête j'accepte l'invitation et rejoint l'établissement. Un bref moment d'observation me renseigne sur l'activité du lieu, les paravents rouges peints d'estampes érotiques, la faible odeur d'opium qui subsiste de la soirée d'hier soir, une maison de plaisir. Ou vu l'heure matinale et l'absence de tout autre client, mon hôte du moment s'est visiblement attardé bien après l'heure de fermeture.

Patient comme seuls les pnj savent l’être, l'homme qui m'a hélé dans la rue ne bouge pas du sofa sur lequel il est allongé. Tout dans son attitude, depuis ses gestes lents jusqu’à la forte  odeur du thé qu'il boit a petites gorgées douloureuses, révèle qu'il paye encore les conséquences d'une nuit de débauche.
Détonnant un peu dans ce bouge de seconde zone, l’homme porte des habits de prix,arbore une coupe soignée, et son accent comme son allure dénotent un personnage de marque. Un lettré peut être ? Ou un haut fonctionnaire des Majors ?

Asseyez vous Samourai, je ne bois présentement que du thé mais ne vous gênez pas si vous préférez du saké.

J'espére que vous me pardonnerez une impolitesse. Mais il m'est impossible de me présenter formellement dans ce genre de cadre, ce ne serait pas convenable. Ainsi vous n’êtes pas non plus tenu de le faire.
En fait, seules des circonstance exceptionnelles m'ont poussés à vous interpeller dans la rue tel un vulgaire marchand.


Laissant le pnj dérouler son dialogue, j’acquiesce d'un bref signe de tête. Une mission nécessitant l'anonymat me convient parfaitement. La tradition samouraï étant ce qu'elle est, ça ne peut que signifier une intégration aux intrigues locales, et c'est exactement ce que je recherche.

Votre invitation compense amplement votre impolitesse. Et je suis sur que les circonstances que vous évoquez excuseront tout. Vous avez toute mon attention. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 12:17




Il ne me faut guère de temps pour comprendre la mission que me propose le pnj. Il s'agit bien d'un fonctionnaire, visiblement haut placé au service des Majors. Et qui a de gros ennuis. Il a en effet rendez vous à l'ouverture du hall pour y remettre un message important venus des cités états. Un message qu'il soupçonne un des adversaires de son maitre de vouloir intercepter coute que coute.

Le pnj prétend être tombé la veille dans une embuscade qui lui a couté la vie de ses deux gardes du corps et qui l'a forcé à se réfugier dans ce bordel anonyme, ou, désespérant de trouver une solution, il s'est jeté toute la nuit dans les bras de l'ivresse. Jusqu’à qu'il voie un brave samourai arpenter les rues et qu'il s'empresse de saisir l'occasion, espérant qu'aucun courageux guerrier ne refusera de lui venir en aide et de lui servir d'escorte jusqu'aux hall des guildes...

M'aiderez vous ? Soyez sur que mon seigneur a toujours l'usage de lames décidés et efficace. Et qu'il sait se montrer généreux avec ceux qui l'aident.
Vous pouvez compter sur ma lame. Mais il est inutile de mêler votre maitre à ça. Tout homme de votre rang a le droit de se promener dans les rues sans se sentir traqué. Et c'est une opinion que je serais enchanté de défendre sabre à la main contre n'importe quel bandit.
Vous êtes mon sauveur !
Avez vous bu assez de thé pour marcher droit ? Si oui, levez vous, carrez les épaules, et allons y ! Le hall des guildes nous attend !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~ God of Infinity ~

avatar



Masculin
Date d'inscription : 09/02/2015
Messages : 1271
Xp Dispo : 209
Points de Vie : 99999

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 12:19


Le membre 'Main du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Rencontre Aléatoire' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sao-renaissance.forums-rpg.com

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 13:30




Dehors l'air frais de l'aube fait frissonner mon nouveau compagnon. Me voila promu yojimbo, garde du corps. Le laissant un instant se faire à la température je vérifie rapidement mon équipement. La garde de mon sabre dans ma main, le serrage de mes vêtements. Rien qui n'ait vraiment de sens pour un joueur évidemment. Sauf ici et maintenant peut être...

Autour de nous la rue est déserte, les travailleurs du matin n'ont pas encore remplacés les fêtards de la nuit. Si embuscade il y a, elle n'aura pas de témoins. C'est aussi bien, au moins les ennemis seront plus facile à repérer.

D'un geste je fais signe au pnj de passer devant. Je serais plus à même de surveiller en me trouvant derrière lui, et puis, je ne connais pas la route qu'il doit emprunter.
D'abord hésitant l'homme se reprend vite, et se redresse pour adopter un pas rapide et décidé. Son script lui dit probablement qu'il a hâte d'en finir. Et sans cesser de constant regard autour de nous, je le suis.

L'attaque surgit sans prévenir. Alors que nous tournons au coin d'une rue et que je détourne une seconde mon regard vers le toit d'un immense bâtiment un peu plus loin, j'entends le claquement sourd d'une corde qui se détend. Le temps que je réagisse pour m'interposer entre mon client et l'attaque et il est presque trop tard, une mince flèche s'est planté dans son épaule, et une autre vient de me traverser le ventre, m'enlevant presque un tiers de mes points de vie...

Et pendant que je saisis mon arme, les coupables se laissent tomber souplement dans la ruelle devant moi.

Évidemment, des Ninjas !

Jeune Shinobi


Dgt: -30PV

Atq: 2


80 Pv
Jeune Shinobi


Dgt: -30PV

Atq: 2


80 Pv


Délaissant leurs armes de tir, probablement à un coup, les deux ninjas se jettent sur moi en brandissant dans chaque main de courtes épées. Ils font front et frappent pendant que je bloque les deux coup de mon fourreau, avant de reculer d'un pas pour utiliser la plus classique des attaques de iaijutsu, dégainant et frappant le premier en plein torse, le balafrant de la hanche à l'épaule...

C'est embêtant, ils ont l'air coriaces, mais heureusement moins rapide que moi. Il va falloir la jouer fine, se concentrer d'abord sur un, puis sur l'autre.

Je me remets en garde, pivotant pour essayer de n'en combattre qu'un à la fois et l'assaut reprend.

Cette fois j'agis en premier. Levant haut ma lame je saute en avant et je frappe, tranchant net le poignet du ninja le plus proche avant de repousser son attaque d'un coup de sabre, puis d'esquiver la suivante en lui collant cette fois une balafre en travers de son masque. Sa barre de vie chute aussi vite que la mienne, touché par deux projectiles du second shinobi qui semble pourvu d'assez d'attaques à distance pour ne pas être gêné par ma tactique. Si je ne meurs pas ici, il va falloir que je me trouve une armure...

Mais d'abord, il faut en finir. D'une pointe en avant je me jette sur ma cible, et mon katana se glisse dans sa garde pour lui traverser le torse, l'épinglant pendant une seconde comme un papillon sur une aiguille. Puis il disparait. Me laissant à seulement quelques pv de la mort, mais face maintenant à un seul adversaire.

Face à moi le ninja continue de tirer, mais j'ai désormais bien assez de temps pour voir arriver ses projectiles, et les étoiles de ninja qu'il me lance pendant que je bondis vers lui sont a chaque fois déviés par mon sabre. Je fonds sur lui comme le vent, et le temps qu'il change d'arme je l'ai frappé deux fois, dessinant une croix sanglante sur ses habits noirs...

Le reste n'a plus rien d’héroïque, dépassé en duel contre un véritable guerrier, le ninja n'arrive plus à passer ma défense, ma lame contrant systématiquement les siennes avant que je ne l'enchaine sous un duel de coup, une frappe, deux, trois, mon sabre frappe la gorge découverte du shinobi et envoi sa tête décollée du corps voler dans la ruelle, puis disparaitre...


Victoire !

Récapitulatif des tours:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 13:57




-Vous m'avez sauvé la vie !
-Oui, il semble que vous aviez raison, on veut vous empêcher d'accomplir votre mission. Continuons, si on s'attarde ici, d'autres vont surement arriver.
-Vous avez raison. Vous ne les fouillez pas ?

A mes pieds, seuls quelques composants signalent encore l'emplacement des deux ninjas. Des composants, du loot... Quel intérêt ? Renaissance n'est plus un jeu, c'est désormais ma nouvelle réalité. Et quel samourai s'abaisserait à fouiller un cadavre de Shinobi pour y récupérer quelques pièces ?

Aucun !

-Je laisse ça aux charognards des ruelles. Ma lame est déjà suffisamment souillé de leur sang, je ne me déshonorerai pas en y trempant aussi mes mains. En avant !

Et poussant mon client hors de la ruelle, je le remets sur le chemin du hall de guilde tout proche.

Dans les rues ou les gens commencent à sortir pour s'occuper des mille petit taches habituelles des pnj, nous filons rapidement vers la place ou se dresse l'immense pagode que je suppose être notre but.
Partout des gardes en armes et en armure d'apparat aux couleurs des sept majors patrouilles et montent la garde sur le bâtiment, rendant improbable toute nouvelle attaque, et laissant supposer que la quête touche à sa fin.

Une impression confirmée par le pnj qui se tourne vers moi pour me saluer.

-Je vous remercie encore une fois pour votre aide et votre habileté. Vous m'avez sauvé la vie, et grâce à vous mon maitre ne sera pas déshonoré. Je suis...
-LOU PAN !

Mon client est interrompu dans sa tirade par un autre arrivant, un joueur ? Un rebondissement ? L'homme qui vient d'arriver est vêtu comme un samourai et porte comme moi le Daisho qui caractérise notre caste. Et le moins qu'on puisse dire de son visage déformé par la colère et de sa main qui serre convulsivement le pommeau de son arme, c'est qu'il n'est pas content.

-Lou Pan ! Tu as volé le message de mon seigneur ! Rends le moi immédiatement !
-Mensonges ! C'est toi au contraire qui veut voler le mien !


Encore une fois je m'interpose.

-Du calme l'ami. C'est votre parole contre la votre. Personne ici ne peut trancher cela a part une lame.
-Une lame, c'est un défi ?
-Si vous y tenez.
-Alors en garde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~ God of Infinity ~

avatar



Masculin
Date d'inscription : 09/02/2015
Messages : 1271
Xp Dispo : 209
Points de Vie : 99999

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 13:57


Le membre 'Main du Diable' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Rencontre Aléatoire' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sao-renaissance.forums-rpg.com

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 15:59





Un duel ? Ici ? Sans même annoncer un nom ?
Qui a parlé de duel ? Surement pas moi. Gardes ! Tuez moi cet imbécile !


Et alors que mon adversaire recule, il est immédiatement remplacé par deux gardes portant ses couleurs, tout deux équipés de ses matraques en métal qu'affectionnent les forces de maintien de l'ordre. Très efficace quand il s'agit de briser des membres plutôt que de tuer, gardant ainsi l'ennemi prêt à subir un interrogatoire en règle.

Bushi


Dgt: -30PV

Atq: 2


80 Pv
Bushi


Dgt: -30PV

Atq: 2


80 Pv


Un regard vers mon client me laisse apercevoir le dos du pnj qui profite de la distraction que je procure pour filer maintenant vers l'entrée du batiment. Il n'est plus temps de me préoccuper de lui, déjà les deux bushis sont sur moi. Et les coups pleuvent.

Profitant de mon allonge supérieure et de la place que me laisse l'endroit pour me déplacer, j'entame une série de manœuvres défensives. Parant les coups, reculant, bloquant, et sanctionnant le moindre espace laissé par les pnj pour des contre attaques fulgurantes.

Bataillant comme des diables nous traversons la cour dans les deux sens avant de nous retrouver à nouveau à notre point de départ, a peine essoufflés par la fatigue du combat grâce à la magie du VRMMO, nous nous accordons une seconde de pause entre deux assauts...

Pauvres Pnj, leur intelligence laisse visiblement à désirer car alors que j'ai touché l'un d'eux trois fois, je suis de mon coté toujours intact. Ce qui signifie que même s'il dure, ils n'ont pas la moindre chance de gagner ce combat. Mais leur IA ne leur permet pas de tirer ce genre de conclusions pour fuir ou se rendre. Tant pis pour eux...

Abandonnant ma posture défensive je me rue sur celui dont la vie ne tient plus qu'a un fil. Il tente bien de lever sa lame mais il est trop lent et le fend littéralement en deux. Dans un combat réel la rue serait soudain recouverte de tripes, mais nous sommes dans un jeu et il se contente de se figer pour disparaitre.

Ayant pris la mesure de mon dernier adversaire, le reste du combat n'est qu'une formalité. Il est incapable de me toucher et chacune de ses actions déclenche une contre attaque immédiate qui vient faire chuter un peu plus son compteur de vie.

Jusqu’à la frappe finale.

Le combat s’arrête et je reste figé un moment. Parcouru entre une intense excitation et un peur panique qui me saisit en retard. Dans toute ma vie je n'ai du être en danger de mort qu'une seule fois, et je viens de parier avec la mort deux fois en une heure...

Parier, et gagner.

Récapitulatif des tours:
 




Dernière édition par Main du Diable le Jeu 23 Juil - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   Mer 15 Juil - 16:06




Le Pnj s'appelle Lou Pan, c'est le secrétaire particulier d'un des sept Major dont le nom est surement noté quelque part dans mon profil. Après le combat il est ressorti du hall protégé par de nouveaux gardes du corps et ma chaleureusement remercié de mes services.

Comme de juste dans ce genre de cas, il m'a assuré qu'a l'avenir il se souviendrait de moi et saurait me rappeler pour me proposer de nouveaux travaux, ou me servir de guide et de compagnon dans les méandres de la cité. Il m'a assuré aussi que son supérieur n'avait rien ignoré de mes hauts faits, et que lui aussi saurait désormais faire appel à moi pour protéger ses intérêts.

J'ai choisi un camp dans la guerre larvée que se livrent les majors pour le contrôlé de la ville, trouvé un allié, un ennemi.

Plutôt une bonne journée en définitive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les faiblesses de la chair.   


Revenir en haut Aller en bas
 

Les faiblesses de la chair.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance :: Les Terres Perdues :: Manchukuo :: Le Hall des Guildes-