Partagez | 
 

 La route de l'opium.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar



Date d'inscription : 14/07/2015
Messages : 271
Xp Dispo : 54
Points de Vie : 300

MessageSujet: La route de l'opium.   Ven 31 Juil - 19:12





Quelque part je suis un peu déçu. Probablement parce que le retour au poste avancée ne s'est pas déroulé dans l'ambiance que j'espérais. C'est vrai quoi. Avec le ninja nous nous étions introduit dans le camp ennemi, les sous sols sombres des tunnels nezumis, pour y défier en duel les chefs de la horde et les éliminer les uns après les autres..

Et nous avions réussi.

Bon, c'était peu être un peu tôt pour les soldats en rang d'honneur dans la cour pour encadre notre arrivé et les servantes jetant des fleurs sous nos pieds à chacun de nos pas. Mais quand même. Juste un peu de reconnaissance ç'aurait été bien. AU moins le minimum quoi, comme un pnj gradé nous félicitant chaleureusement pour notre exploit inhumain et nous offrant une poignée de main, une médaille, un diner de luxe, quelque chose comme ça quoi...

Et la, rien.

Notre retour au fort n'a intéressé personne !

On est la, plantés comme deux cons au beau milieu de la cour, et tout le monde s'en fout. Il n'y en a que pour tous les blessés et les mourants de la batailles, étendus un peu partout et qui souffrent bruyamment comme un millier de damnés..

Un peu de retenue  quoi ! Moi aussi j'ai été blessé, j'en fais pas toute une histoire...

-C'est l'opium.
-Hein ?
-Les blessés qui souffrent. C'est le manque d'opium.
-Il n'y en a plus ?
-Plus une pipe dans toute la ville.
-Pourquoi ça ?
-Les bandits des plaines. La route qui mène aux champs d'amyrabad n'est pas si longue, mais il n'y a pas assez de soldats pour protéger les convois.
-Hum.
-Alors les bandits fument notre opium...
-Hum...
-Les soldats souffrent...
-Hum...
-Et personne ne peut manifester une juste reconnaissance a un valeureux samourai de retour d'une mission héroïque. Triste époque en vérité...
-Ou est la route qui mène aux champs d'opium ?
-Oh, juste la.
-Hum...
-Ah, si seulement il se trouvait une paire d’héroïques guerriers pour faire quelque chose...
-Ichi ?
-Je crois qu'on est parti.
-Ouais, je crois aussi.
-Bonne chance guerriers. Mes prières vous accompagnent...


[...]

-Tu penses que c'est loin d'ici a Amyrabad ?
-Je sais pas. Mais on sera vite fixé je pense. Et si on ne l'est pas c'est que c'est loin. Du coup, on sera fixé aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La route de l'opium.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance :: Les Terres Perdues :: Manchukuo :: Les Marécages d'Âprefange-